En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Classe Défense et Sécurité Globale

Classe Défense et Sécurité Globale

Par AURELIE CASADO, publié le jeudi 27 septembre 2018 10:01 - Mis à jour le lundi 8 octobre 2018 08:41
logo cdsg.png

Former des citoyens éclairés et responsables est l’une des principales missions de l’Education nationale. On ne naît pas citoyen, on le devient, c’est une construction dans laquelle l’Ecole républicaine joue tout son rôle.

Conscient de l’importance de cette mission, de l’intérêt qu’elle peut offrir aux élèves et à la Nation- la jeunesse est porteuse d’avenir- j’ai décidé de proposer la création d’une option spécifique baptisée « Défense et citoyenneté ». Les événements récents (janvier 2015) et mon souci permanent de voir l’Ecole transmettre les valeurs de la République m’ont renforcé dans cette démarche. La Défense et la Sécurité nationale sont au cœur du pacte républicain. La sécurité n’est-elle pas la première des libertés.

 

 

I-Un cadre règlementaire

« L'enseignement de la défense est un des éléments du parcours de citoyenneté prévu par la loi de 1997 portant réforme du service national. Il prépare les jeunes à une réflexion lucide sur la défense et la sécurité de notre pays, à un exercice responsable de leur future activité économique et sociale, et, s'ils le souhaitent, à une participation directe à la défense ».

L'École de la République promeut l'esprit de défense

Pour la première fois, des programmes scolaires conçus en intégrant l'enseignement de défense

Source : http://eduscol.education.fr/cid47691/l-enseignement-de-la-defense-dans-les-programmes.html

La culture de défense et de sécurité nationale est inscrite dans le socle commun de connaissances et de compétences que les élèves doivent acquérir pendant leur scolarité à l'école, au collège et au lycée » (Source Education nationale, le protocole du 31 janvier 2007, encart B.o. n°7 du 15 février 2007, fixe les dispositions).

La loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 dispose que : "Le collège unique est organisé autour d'un tronc commun qui nécessite des pratiques différenciées adaptées aux besoins des élèves. Celles-ci doivent favoriser l'épanouissement personnel et la construction de l'autonomie intellectuelle des élèves. Elles permettent la prise en charge spécifique des élèves, notamment de ceux en grande difficulté scolaire."

Source : http://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html#les-sept-competences-du-socle-commun

Cette option s’inscrit dans le respect de critères établis par l’institution scolaire en partenariat avec d’autres institutions (Ministère de la Défense, Ministère de l’Intérieur, Service Départemental d’Incendie et de Secours…), ces critères sont :

- La définition, l’intégration dans le projet d’établissement et dans les programmes scolaires : Programmes d’Education civique de Cinquième et de Troisième (voir fiche projet).

-La prise en compte des préoccupations de défense et de sécurité dans un cadre transdisciplinaire. D’autres professeurs peuvent être associés à cet enseignement.

- Un partenariat, pluriannuel avec une unité militaire, est envisagé avec le Camp de Caylus dans le Tarn-et-Garonne. Ce camp dépendant du 17eRGPde Montauban a notamment la particularité de former des jeunes engagés dans le cadre du CFIM (Centre de Formation Initiale des Militaires du rang).

-Et tout récemment (voir annexes) avec la mise en œuvre du programme des cadet-te-s de la sécurité civile.

A ma connaissance, l’Académie de Toulouse est dotée de trois classes de ce type. J’ai assisté lors du Trinôme Interacadémique de novembre 2014 à la présentation d’une classe défense au collège Montaigne de Lormont 33 où cet enseignement contribue à remotiver des élèves. Mais ce dispositif ne s’adresse pas qu’à des élèves en difficulté.


 

II-Un enseignement et une démarche pédagogique motivants

Depuis un certain temps les élèves du Collège de Luzech profitent d’actions tournées vers la défense et la sécurité comme la participation d’un groupe d’élèves à l’exercice AZUR 2007, l’intervention annuelle du CIRFA (Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées) et la participation aux rallyes citoyens du département du Lot avec de beaux succès (première place en 2012)…

Comme l’écrivait Sénèque : « Le chemin qui passe par l’exemple est bien plus efficace que celui qui passe par des principes ». Mon rôle de professeur consiste à emmener les élèves de l’abstrait vers le concret, à donner du sens au monde qui les entoure. L’Ecole ne doit pas se replier sur elle-même, elle doit s’ouvrir, avec les mesures qui s’imposent, sur la société.

Il ne s’agit pas de recruter de futurs militaires, ni de formater des esprits fragiles mais de former de futurs citoyens éclairés, responsables et critiques.

Cette option offrirait aux élèves de nombreux intérêts en :

-Renforçant l’apprentissage à la citoyenneté pour mettre l’accent sur des valeurs trop souvent négligées (civisme, respect, sécurité, solidarité…).

-Promouvant l’esprit de défense, de sécurité, les devoirs de mémoire et de vigilance tout en consolidant le lien Armée-Nation.

-Sensibilisant les élèves aux grands enjeux et défis avenir (conflits, terrorisme, environnement…).

-Développant la motivation des élèves engagés dans une démarche valorisante, autour de thèmes qui suscitent chez eux un vif intérêt et une grande curiosité.

-Eduquant à l’orientation par la découverte des métiers de la défense et de la sécurité rejoignant le parcours des métiers.

Ces intérêts trouveront tout leur sens dans la mise en place d’actions spécifiques qui restent à définir.


 


 

Denis FOISSAC


 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1